Page Facebook Carrousel | Newsletter :   | Panier | Compte
Carrousel
L'Art en mouvement
Visites guidées

Français | English

programme 2017 | 2018

OCTOBRE
2017

DAVID HOCKNEY

CENTRE GEORGES POMPIDOU

Cette rétrospective de l’œuvre du peintre ouvre alors que l’artiste célèbre ses 80 ans. Avec plus de 160 peintures, photographies, gravures, installations vidéos, dessins et ouvrages, incluant les tableaux les plus célèbres de l’artiste.
C’est un panorama très complet, plus encore que celui de la TATE MODERN à LONDRES il y a quelques mois. L’exposition explore en particulier l’intérêt de l’artiste pour les outils techniques de production et de reproduction moderne des images : plutôt que d’opposer peinture et photographie, Hockney a cherché toute sa vie à les rapprocher pour n’en faire qu’une histoire.

2

> Infos Pratiques

UNE JOURNÉE AU HAVRE

VILLE DU HAVRE

La ville et le port du HAVRE a été fondés par le roi François 1er en1517. Et cela fait 500 ans cette année !

Une journée dans cette ville normande sera l'occasion de découvrir les œuvres architecturales de Peyret et de Niemeyer, les installations de Vincent Galivet, les cabines blanches de Karen Martens, les œuvres de Vincent Berty, Sabina Lang et Daniel Bauman…

A voir absolument !

95

> Infos Pratiques

CLÉMENT COGITORE

BAL

LE BAL et l’ADAGP ont remis la première édition du prix Le BAL de la jeune création à Clément Cogitore pour son projet Braguino, un voyage photographique et filmique à la recherche d’une «communauté impossible», recluse au cœur de la forêt en Sibérie.

Braguino est le nom d'un petit village en Sibérie, où vivent aujourd'hui en autarcie deux familles issues d'une communauté de vieux-croyants orthodoxes, qui refusent l'autorité de l'État et de l'Église. Clément Cogitore est parti à leur rencontre, à la recherche de cette « communauté impossible » et recluse.
Plongé dans une installation conçue comme une forêt photographique et filmique, le spectateur sera invité à « vivre une expérience de la sensation, une traversée d'un monde où le paysage, le végétal, l'humain et l'animal cohabitent dans un ensemble chaotique, brutal, libre et lumineux » (Clément Cogitore).

3

> Infos Pratiques

NOVEMBRE
2017

SANS RÉSERVE - 8ÈME EXPOSITION DES COLLECTIONS

MAC /VAL - MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DU VAL DE MARNE

"Cette 8e exposition des oeuvres de la collection, conçue à partir des oeuvres historiques du musée et des acquisitions récentes, s’articule autour de la construction des récits. Elle propose d’expérimenter la force expressive des oeuvres, leur capacité à raconter, interroger, dire ou suggérer. Bavardes ou silencieuses, parfois contemplatives, discrètes ou immersives, toutes sont narratives et nous transportent à travers la réalité, la fiction ou l’imaginaire, provoquant l’émotion, soulignant la fragilité des situations. Cette exposition reflète également l’histoire de la collection, un voyage au long cours, ponctué de découvertes, d’intuitions, de rencontres et de retrouvailles, permettant au fil du temps de constituer des ensembles conséquents et significatifs autour de figures artistiques majeures de la création d’aujourd’hui" Alexia Fabre Claire Adelfang, Dove Allouche, Ismaïl Bahri, Élisabeth Ballet, Oliver Beer, Amélie Bertrand, Anne Brégeaut, Elina Brotherus, Clément Cogitore, Stephen Dean, Sylvie Fanchon, Lola Gonzàlez, Benoît Maire, Angelika Markul, Charlotte Moth, Jean-Luc Moulène, Stéphanie Nava, Jean-Christophe Norman, Vincent Olinet, Bruno Peinado, Paul Pouvreau, Evariste Richer, Sophie Ristelhueber, Jérôme Robbe, Franck Scurti, Alain Séchas, Tatiana Trouvé, Jean-Luc Vilmouth...

44

> Infos Pratiques

FRESQUES DU STREET ART

LIBRAIRIE GOURMANDE

Le Street Art est un mouvement qui circule et s’installe dans les villes depuis New York jusqu’en Chine en passant par l’Europe du Nord et bien sûr, Paris. Ernest Pignon Ernest a marqué de ses dessins et photos les rues de Naples, JR les conteneurs du Havre. Chaque jour de nouveaux street artistes font leur apparition dans le paysage artistique mondial et parisien.
C’est au fil des rues et des murs du 13ème que des hommes ont marqué leur présence en créant de fresques géantes. C'est un parcours d’une heure.

Rendez vous devant la Librairie Gourmande, 171, Bd Auriol 75013 Paris

89

> Infos Pratiques

DÉCEMBRE
2017

PAUL GAUGUIN

GALERIE NATIONALE DU GRAND PALAIS

PAUL GAUGUIN est présenté sous un nouveau jour dans cette grande exposition.

Le processus créatif de l’artiste est souligné à la lumière des recherches récentes sur les techniques et matériaux utilisés par Paul Gauguin dans tous les domaines qu’il a approchés.
On verra également avec quelle capacité inouïe Gauguin a repoussé les limites de chaque medium et proposé une oeuvre au processus d’une grande modernité.

7

> Infos Pratiques

ANDRÉ DERAIN, 1904-1914, LA DÉCENNIE RADICALE

CENTRE GEORGES POMPIDOU


Surnommé "le Christophe Colomb de l'art moderne", André Derain était au coeur de deux avants gardes de l'hsitoire de l'art: le fauvisme et le cubisme.
Le Centre Pompidou a décidé de porter le regard sur l’œuvre de cet artiste majeur du 20e siècle, avec pour ambition de retracer les étapes du parcours de l’artiste avant-guerre, moment où le peintre participe aux mouvements d’avant-garde les plus radicaux.
Quelques ensembles exceptionnels sont réunis pour l’exposition et nous offrent une étonnante plongée dans la créativité virevoltante de l'artiste : la libération de la couleur, sa fascination ppour l'art africain, ses amitiés avec Matisse, Vlaminck, Braque et Picasso.

2

> Infos Pratiques

CARTE BLANCHE À CAMILLE HENROT

PALAIS DE TOKYO

L’artiste développe une pratique variée qui mêle film, dessin et sculpture.

En puisant ses inspirations et ses sujets dans la vie quotidienne et dans la littérature, la mythologie, l’anthropologie, mais aussi la biologie évolutive ou l’histoire des religions, l’œuvre de Camille Henrot reconsidère avec acuité les typologies d’objets et les systèmes de pensées établis.

4

> Infos Pratiques

COLLECTION DE MARIN KARMITZ

LA MAISON ROUGE - FONDATION ANTOINE DE GALBERT

La maison rouge poursuit son cycle d’expositions consacré aux collections privées. C’est au tour de Martin Karmitz de dévoiler, pour la première fois, un ensemble important de sa collection, soit près de 300 œuvres qui interrogent notre manière d’être au monde.
Cette collection, patiemment réalisée depuis une trentaine d’années, est la dernière réalisation et production de cet homme plus connu pour les films qu’il a aidé à mettre au monde et pour les salles de cinéma MK2 qui ont transformé les quartiers de Paris où elles se sont implantées.
L’exposition sera un scénario qui entremêlera plusieurs histoires. Comme toute collection, celle ci forme un autoportrait en creux du collectionneur. Les œuvres évoqueront également une époque (le XXème et ses tragédies), des lieux (de l’Europe aux Etats Unis)à travers différents médiums : la vidéo, la photographie, la peinture, le dessin, la sculpture et plusieurs installations de grande ampleur( Annette Messager, Christian Boltanski, Abbas Kiarostami, Chris Marker)où le noir et blanc domine.

6

> Infos Pratiques

JANVIER
2018

1932 PICASSO, L’ANNÉE ÉROTIQUE

MUSÉE PICASSO

15 juin 1932, Pablo Picasso fait la « une » : Tériade publie une interview de l’artiste dans l’Intransigeant alors que doit s’ouvrir la rétrospective de son œuvre à la galerie Georges Petit . Tandis que le critique l’introduit en annonçant, « On trouvera ici l’expression de quelques-unes de ses idées qui ne sont pas seulement d’un peintre mais d’un homme. », Picasso délivre une de ses affirmations les plus célèbres : « L’œuvre qu’on fait est une façon de tenir son journal. » Des oeuvres donc essentielles sont présentées dans cette exposition, qui marquent une année dense de l’artiste

22

> Infos Pratiques

LA FOLIE EN TÊTE

MUSÉE VICTOR HUGO

La Folie en tête (titre de travail) souhaite poursuivre l’exploration de ces extensions du champ artistique qui plongent leurs racines dans le XIXe siècle.Clandestines, fragiles, faites sur les murs de l’asile ou sur des matériaux de hasard récupérés en cachette, les œuvres des internés vont peu à peu retenir l’attention des psychiatres qui en seront les premiers collectionneurs, les premiers « critiques » et qui se feront, au sens archéologique du terme, les véritables inventeurs de « l’art des fous ». Si l’imagerie de la folie a été souvent exploitée – comme le furent les malades dans la mise en spectacle de leurs troubles –, l’exposition entend placer en son cœur, les malades, en tant qu’artistes.
Hommage aux artistes, mais aussi hommage aux psychiatres, l’exposition, recherchant les œuvres les plus anciennes, organisera son parcours à travers quatre collections que le musée a sollicitées : la Collection du Crichton Royal Hospital, la Collection du Dr Auguste Marie, la Collection Walter Morgenthaler ainsi que celle de la Collection Prinzhorn

96

> Infos Pratiques

FÉVRIER
2018

CÉSAR

CENTRE GEORGES POMPIDOU

Il y a vingt ans mourait César, l’un des plus illustres et des plus méconnus artistes de son temps. Illustre, il l’avait été à l’âge de 25 ans, lorsque, « monté » à Paris en 1944, il avait mis au point sa technique des « fers soudés ». Méconnu, il l’était : la faconde et la manière d’être affichées en public cachaient une difficulté à se satisfaire des seules œuvres qui avaient fait son succès. Cette exposition rend un bel hommage à ce chercheur de matière dans une scénographie simple et ouverte.

2

> Infos Pratiques

UNE HEURE AVEC LES ENFANTS DANS L’EXPOSITION CÉSAR

CENTRE GEORGES POMPIDOU

UNE HEURE AVEC LES ENFANTS dans l’exposition CÉSAR Un sculpteur étonnant qui maniait le chalumeau et la mousse expansée pour créer ses oeuvres ! Comment regarder la sculpture de ce singulier artiste précurseur de nouvelles manières. Prix enfant moins de 18 ans 10€ / Prix adulte accompagnateur 30€ billet coupe file inclus / Prix adulte avec carte gratuité 15€

2

> Infos Pratiques

DADA, SOURCES ET INFLUENCES EXTRA OCCIDENTALES

MUSÉE DE L'ORANGERIE

La révolte artistique Dada qui naît à Zurich au cœur de la tourmente de la Grande Guerre en 1916 exprime un rejet des valeurs traditionnelles de la civilisation qui auraient conduit au désastre de cette période. Cette exposition pluridisciplinaire permettra de confronter des œuvres extra-occidentales à la fois africaines mais aussi amérindiennes ou encore asiatiques aux productions dadaïstes mettant en lumière des processus d’échanges et d’appropriation par ces artistes. Les peintures, sculptures, photocollages, photographies dada seront mêlés aux sculptures extra-occidentales.

20

> Infos Pratiques

MARS
2018

JEAN FAUTRIER

MUSÉE D'ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS

Peu exposé, JEAN FAUTRIER a eu un parcours solitaire. Il est aujourd’hui considéré comme le plus important précurseur de l’art informel en 1928, inventeur des hautes pâtes en 1940 et une figure majeure du renouvellement de l’art moderne après le cubisme. L’exposition sera la reprise de la rétrospective Jean Fautrier qui a eu lieu cet été au Kunstmuseum de Winterthur (Suisse) complétée des oeuvres du Musée d’Art moderne, de plusieurs musées français et de collections privées.

10

> Infos Pratiques

CÉSAR

CENTRE GEORGES POMPIDOU

Il y a vingt ans mourait César, l’un des plus illustres et des plus méconnus artistes de son temps. Illustre, il l’avait été à l’âge de 25 ans, lorsque, « monté » à Paris en 1944, il avait mis au point sa technique des « fers soudés ». Méconnu, il l’était : la faconde et la manière d’être affichées en public cachaient une difficulté à se satisfaire des seules œuvres qui avaient fait son succès. Cette exposition rend un bel hommage à ce chercheur de matière dans une scénographie simple et ouverte.

2

> Infos Pratiques

L’UN ET L’AUTRE - JEAN-JACQUES LEBEL ET KADER ATTIA

PALAIS DE TOKYO

« L’idée de notre exposition à venir au Palais de Tokyo est de donner à voir, pour la partager, notre pensée, aussi bien à travers des oeuvres d’artistes, que d’objets du quotidien, et de montrer comment tout objet est avant tout chargé d’énergie, de bon sens, de poésie sans qu’on le sache.» Kader Attia « L’Un et l’Autre est un laboratoire de recherche plutôt qu’une exposition. Il est né de l’échange de nos regards, d’une alliance doublée d’une profonde amitié entre nous. Nous y présentons certains de nos travaux liés aux enjeux majeurs de notre civilisation, principalement deux installations

4

> Infos Pratiques

AVRIL
2018

JIM DINE

CENTRE GEORGES POMPIDOU

Artiste et poète américain de renommée mondiale, Jim Dine, né en 1935, rejoint New York en 1958. Il délaisse alors le happening pour la peinture, ses sujets mêlant expressionnisme abstrait et pop, sans se réclamer du mouvement. À l’occasion de l’importante donation faite par l’artiste au Musée national d’art moderne, le Centre Pompidou consacre une exposition inédite à son œuvre. À travers la peinture et la sculpture sous toutes leurs formes, développant une iconographie puissamment personnelle, l’artiste fait entendre depuis 50 ans sa voix singulière.

2

> Infos Pratiques

MAI
2018

SUBODH GUPTA

MONNAIE DE PARIS

Subodh Gupta (né en 1964 et vivant à New Delhi) est un artiste contemporain de renommée internationale. Peintre de formation, Gupta, qui réside et travaille à New Delhi, s’est aussi intéressé à d’autres formes artistiques telles que la performance, la vidéo, la photographie, la sculpture, ou les installations. Subodh Gupta conçoit l’exposition comme un lieu propice à la rencontre, un rendez-vous que l’on se donnerait, entrainant discussions, échanges et débats, à l’image du mot et concept hindi « Adda ».

91

> Infos Pratiques

GÉRARD GAROUSTE

MUSEE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE

La Bible, le Talmud ou les grands textes littéraires : le peintre Gérard Garouste s'est toujours attaché, avec les pinceaux et une fougue jamais démentie, à relire mythes et légendes. Moderne classique, le voilà qu'il revient en cette année 2018 - alors qu'il vient d'être élu à l'Académie des Beaux-Arts - avec une très belle exposition au musée de la Chasse et de la Nature puisant à la source des Métamorphoses d'Ovide autour des figures de Diane et d’actéon.

62

> Infos Pratiques

JUIN
2018

JIM DINE - RECONNAISSANCE

CENTRE GEORGES POMPIDOU

Artiste et poète américain de renommée mondiale, Jim Dine, né en 1935, rejoint New York en 1958. Il délaisse alors le happening pour la peinture, ses sujets mêlant expressionnisme abstrait et pop, sans se réclamer du mouvement. À l’occasion de l’importante donation faite par l’artiste au Musée national d’art moderne, le Centre Pompidou consacre une exposition inédite à son œuvre. À travers la peinture et la sculpture sous toutes leurs formes, développant une iconographie puissamment personnelle, l’artiste fait entendre depuis 50 ans sa voix singulière.

2

> Infos Pratiques

KUPKA

GALERIE NATIONALE DU GRAND PALAIS

Première rétrospective, depuis l’exposition de 1975-1976 au Solomon R. Guggenheim Museum de New York et au Kunsthaus de Zurich, et celle de 1989 au musée d’art moderne de la ville de Paris, elle couvrira l’ensemble de l’œuvre de l’artiste, de ses débuts marqués par le symbolisme jusqu’à ses dernières réalisations dans les années cinquante. L’exposition mettra l’accent sur les moments-clés de sa période créatrice, les chefs-d’œuvre symbolistes et les premiers portraits expressionnistes parisiens, son passage à l’abstraction en 1912, le cycle des peintures organiques saturées de couleurs, l’abstraction géométrique finale tout en évoquant des épisodes moins connus comme la période dite « machiniste » à la fin des années vingt.

7

> Infos Pratiques

L’ABSTRACTION AMÉRICAINE ET LE DERNIER MONET

MUSÉE DE L'ORANGERIE

En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes "décorations" demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées. Monet est alors présenté comme "une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée" de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. C’est sur ce moment précis de la rencontre entre la redécouverte des grandes décorations du maître de Giverny et la consécration de l’École abstraite new-yorkaise que l’exposition du musée de l’Orangerie s’arrêtera, à travers une sélection de quelques œuvres tardives de Monet et une vingtaine de grandes toiles d’artistes américains tels que Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman, Clyfford Still, Helen Frankenthaler, Morris Louis, Philip Guston, Joan Mitchell, Mark Tobey, Sam Francis, Jean-Paul Riopelle et Ellsworth Kelly.

20

> Infos Pratiques

ZAO WOU KI L’ESPACE EST SILENCE

MUSÉE D'ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS

Zao Wou-Ki, est né en 1920 à Pékin et a été naturalisé français en 1964.

Peintre et graveur, il a été rattaché par les critiques au mouvement de la Nouvelle École de Paris, puis à l'abstraction lyrique. Son style est multiple, on l'a vu très jeune peindre des portraits réalises puis passer aux natures mortes, aux paysages et finalement s'inspirer de Paul Klee et virer à l'abstraction, en utilisant des encres de Chine et des calligraphies.
Il a fait parti des amis de Pierre Soulages, de Joan Miró et de Henri Michaux.

Une très belle exposition en perspective

10

> Infos Pratiques

JUILLET
2018

ZAO WOU KI

MUSÉE D'ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS

Zao Wou-Ki, est né en 1920 à Pékin et a été naturalisé français en 1964. Peintre et graveur, il a été rattaché par les critiques au mouvement de la Nouvelle École de Paris, puis à l'abstraction lyrique. Son style est multiple, on l'a vu très jeune peindre des portraits réalises puis passer aux natures mortes, aux paysages et finalement s'inspirer de Paul Klee et virer à l'abstraction, en utilisant des encres de Chine et des calligraphies. Il a fait parti des amis de Pierre Soulages, de Joan Miró et de Henri Michaux. Une très belle exposition en perspective

10

> Infos Pratiques

ZAO WOU KI

MUSÉE D'ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS

Zao Wou-Ki, est né en 1920 à Pékin et a été naturalisé français en 1964. Peintre et graveur, il a été rattaché par les critiques au mouvement de la Nouvelle École de Paris, puis à l'abstraction lyrique. Son style est multiple, on l'a vu très jeune peindre des portraits réalises puis passer aux natures mortes, aux paysages et finalement s'inspirer de Paul Klee et virer à l'abstraction, en utilisant des encres de Chine et des calligraphies. Il a fait parti des amis de Pierre Soulages, de Joan Miró et de Henri Michaux. Une très belle exposition en perspective

10

> Infos Pratiques

L’ABSTRACTION AMÉRICAINE ET MONET

MUSÉE DE L'ORANGERIE

En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes "décorations" demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées. Monet est alors présenté comme "une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée" de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. C’est sur ce moment précis de la rencontre entre la redécouverte des grandes décorations du maître de Giverny et la consécration de l’École abstraite new-yorkaise que l’exposition du musée de l’Orangerie s’arrêtera, à travers une sélection de quelques œuvres tardives de Monet et une vingtaine de grandes toiles d’artistes américains tels que Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman, Clyfford Still, Helen Frankenthaler, Morris Louis, Philip Guston, Joan Mitchell, Mark Tobey, Sam Francis, Jean-Paul Riopelle et Ellsworth Kelly.

20

> Infos Pratiques